SOCIAL

El Jadida: Des marchands ambulants décrient l’excès de zèle

El Jadida
Des marchands ambulants décrient l’excès de zèle !
La nouvelle s’est vite répandue comme une traînée de poudre à El Jadida.
Un agent d’autorité relevant de l’annexe du 2ème arrondissement s’est permis, selon l’une des victimes, le luxe de s’introduire par effraction dans un parking privé situé au boulevard de Suez, avant d’y saisir une trentaine de charrettes, intimant l’ordre à ses subalterne de mettre « tout ces tas de ferrailles avec tout leurs contenus ( fruits dans leur majorité) en fourrière »…
C’est inadmissible, dénonce le propriétaire dudit parking, Mustapha BOUCHRIT. La chasse aux marchands ambulants se fait normalement à l’extérieur, dans les artères de la ville et non pas à l’intérieur d’un parking privé. Cet agent d’autorité a osé s’introduire dans un lieux privé sans la moindre autorisation ou mandat du Parquet, ce qui constitue une grave effraction vis à vis de la loi. En plus ces marchants n’étaient pas en activité
En pleine crise sanitaire liée à la Covid-19 et ses effets catastrophiques, ces vendeurs dont le seul fonds de commerce est un bout de trottoir ou d’asphalte, une charrette, se retrouvent jeté avec leurs familles en pâture à la rue
La gestion des activités dites «illégales» de cette frange de population est, certes, très compliquée, en ces temps de crise qui ont occasionné une prolifération spectaculaire des adeptes de ce métier. Le seul qu’ils pouvaient exercer, d’ailleurs. Il n’en demeure pas moins qu’un programme bien ficelé, couplé à un plan d’action efficient et réaliste, peut mettre fin, de manière définitive, à ce qui s’apparente plus à une pandémie qu’à un phénomène. Une enquête s’impose !
Mohamed LOKHNATI 
Afficher plus

Mohamed LOKHNATI

- lokhnati.map@gmail.com - GSM:0649484549

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page